Les causes de la décolonisation

En Inde

                                          L’INDEPENDANCE DE L’INDE

 

Le mouvement nationaliste indien, comme le parti qui l'incarne, est ancien puisqu'il remonte à la fin du 19e siècle.

.Au début du 20ème siècle,   l'Inde (comprenant le Pakistan) était dirigée par l'Angleterre. Au tournant du XXe siècle, des troubles politiques et sociaux s'accrurent en Inde. L'Indian National Congress (Congrès national indien fondée en 1885) est insatisfait par le gouvernement et la répartition des richesses associées aux différences de cultures et religions. Le gouvernement britannique réagit par le durcissement de la répression. Ainsi, le début du siècle vit la création de la Ligue musulmane (1906), encouragée par le gouvernement britannique dans la mesure où elle détournait de nombreux Indiens musulmans de la lutte pour l'indépendance. Cependant, l'Indian National  Congress  gagnait de nouveaux adeptes…   Des 1910, c'est la montée des revendications organisé par L'Indian national Congress dirigé par et Nehru et Gandhi et la ligue musulmane dirigé par Ali Jinnah. Les revendications sont anciennes et nombreuses souvent accompagnés d'actions non violente orchestré par le Mahatma GANDHI. A partir des années 1920, Gandhi et Nehru, leaders du parti du Congrès, réclament à la métropole des réformes démocratiques puis l'autonomie à cause d'une part du durcissement de la répression et de l'adoption d'un Code pénal spécifique. Ainsi, les personnes accusées de trahison pouvaient être jugées lors d'un procès sans jurés, et les fauteurs de troubles pouvaient être déportés ou sommairement emprisonnés. Ce qui ne respecte aucunement la Déclaration des Droits de l'Homme et la Démocratie. Gandhi réussit en 1920 à faire adopter par le Congrès un programme de non-coopération qui prendra fin en 1922 suite à l’incendie d’un commissariat de police ayant provoqué la mort de 22 policiers. De 1922 à 1929, il n’y a pas d’affrontements ouverts entre le Congrès et le pouvoir colonial. En 1930, Gandhi déclenche le mouvement de la désobéissance civile; des démissions massives de fonctionnaires indiens paralysent l’administration coloniale. Un compromis semble possible entre Londres et le Congrès sur une transition vers l’indépendance, mais la Seconde Guerre mondiale en 1939 remet tout en question. a fin de la guerre permet la reprise des négociations mais elles se compliquent par le fait que la Ligue musulmane et son leader Ali jinnah demande en 1940 la création d’un État particulier, le Pakistan pour les musulmans de l’Inde. Les tensions inter-communautaires culminent à Calcutta où il y a, en août 1946, 10.000 morts en quelques jours. En 1947, le gouvernement britannique décide dans l’urgence de la partition de l’Inde et du Pakistan qui proclament leur indépendance les 14 et 15 août 1947. Le Pakistan à majorité musulmane est divisé en deux ensembles séparés par 1500 km de territoire indien : le Pakistan occidental (le Pakistan actuel) et le Pakistan oriental (qui fera sécession en 1971 pour devenir le Bangladesh). Cette partition déclenche de terribles violences : 500.000 morts et 15 millions de personnes déplacés. Gandhi meurt assassiné en 1948 par un extrémiste hindou.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×